Kontakt

Sie erreichen uns unter

07823 - 2414

 

weiterlesen

LMNP, LMP : Tout Ce Que Vous Devez Savoir Sur La Fiscalit De La Location En Meubl

LMNP, LMP : Tout Ce Que Vous Devez Savoir Sur La Fiscalit De La Location En Meubl

appartement loi pinel

Nous allons vous expliquer dans cet article remark le régime réel du statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) va vous permettre d’économiser une half importante d’impôts sur vos loyers grâce aux amortissements et à un régime d’imposition sur les plus-values très avantageux. Contrairement aux loyers provenant de la location de logements vides, la location meublée non professionnelle relève des bénéfices industriels et commerciaux, soit sous le régime micro-BIC ou sous le régime réel. En déclarant au régime Réel Simplifié, les revenus de votre location meublée non professionnelle, vous bénéficiez de l’amortissement immobilier pour réduire votre imposition. Beaucoup se demandent en cas de revente du bien, si ces amortissements sont réintégrés dans le calcul de la plus value. La réponse est non !


Quelle case pour déclarer des loyers perçus ?

Le régime "micro-foncier"
Vous devez reporter le montant de ces loyers en case 4 BE de la déclaration de revenus n°2042. Un abattement forfaitaire de 30 % est appliqué automatiquement sur ce montant. Il couvre l'ensemble des charges que vous avez supportées. Vous ne pouvez donc déduire aucune autre charge.


Il n’y a aucun impression des amortissements dans le calcul de la plus worth, dans le cadre du LMNP. Par ailleurs, c’est la plus value des particuliers qui s’applique.


Idem pour les dispositifs Malraux (rénovation en centre-ville) et Girardin (investissement dans les DOM). La spécificité principale du régime réel est de pouvoir amortir votre actif en plus d’amortir vos grosses dépenses. Dans le cas d’une location meublée, si vous dépensez 10 000€ pour refaire une delicacies vous allez pouvoir lisser cette dépense sur plusieurs années.


Autre atout du statut, le cadre juridique, et notamment la durée du bail, est plus souple. Si l’investisseur opte pour un meublé en résidence de companies, il peut en plus bénéficier des avantages de l’amendement Censi-Bouvard, comme la réduction d’impôt de eleven % sur le prix d’acquisition. Les non résidents qui louent un bien immobilier en location meublée en France ont également le choix entre le régime micro BIC et le régime réel. Vous êtes au régime réel si vous avez retiré plus de 70.000 euros de votre activité de location meublée en 2018 ou si vous avez exercé l’option pour ce régime avant le 1er février 2018 pour les revenus 2018 ou lors des années précédentes.


Qu'est-ce que le BIC en fiscalité ?

Les Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) sont une composante du revenu global soumis à l'impôt sur le revenu. Il s'agit des bénéfices réalisés par des personnes physiques qui exercent une profession commerciale, industrielle ou artisanale.


  • Si vous êtes un loueur en meublé non professionnel (LMNP), déclarez les recettes perçues sur la déclaration des revenus complémentaire (n° 2042 C PRO dans le cadre des areas meublées non professionnelles).
  • Le logement loué par le LMNP peut être un bien meublé loué à l’année, une partie de l’habitation du bailleur ou un logement constituant une location saisonnière.
  • Vous ne pouvez donc déduire aucune charge de ces revenus.

Vos revenus seront alors automatiquement soumis aux prélèvements sociaux. Afin de profiter pleinement des avantages du dispositif lmnp, il est important de bien connaître la fiscalité LMNP. Le statut LMNP offre la possibilité d’investir dans l’immobilier locatif d’où vous tirerez des revenus sécurisés et non fiscalisés.


La déclaration au régime réel (formulaire 2031 et ses annexes 2033 et suivantes) doit être télétransmise aux companies des impôts au plus tard le three mai 2019. Si vos recettes annuelles sont inférieures à 70.000 euros par an alors vous êtes soumis par défaut au régime micro-bic et imposés, dans votre tranche d’imposition, sur la moitié de vos recettes. Que vous déclariez au régime micro-bic ou au régime réel, l’échéance fiscale approche. Le prélèvement à la supply, entré en vigueur au 1er janvier 2019, s’applique aux revenus tirés de la location meublée. Ceux-ci constituant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), le contribuable doit verser un acompte mensuel ou trimestriel.


Pour les biens neufs, la TVA peut aussi être récupérée. Le statut LMNP n’est donc pas, en principe, appropriate avec la SCI puisque le premier est de nature commerciale et la seconde de nature civile. En revanche, si l’une des exceptions est respectée, il est alors potential de louer en location meublée non professionnelle puisque la SCI reste soumise à l’impôt sur le revenu, mais cela reste une pratique risquée. La fiscalité à choisir dans le cadre de son activité de LMNP est une décision très importante, qui bien réfléchie, permet d’optimiser les recettes de la location. (qui peut être le régime réel simplifié ou le régime réel normal) s'applique.


Le loueur en meublé verra ses bénéfices imposés par principe au régime du micro-BIC et sur possibility au régime réel. Les bénéfices de l’activité de location meublée sont donc imposés dans la catégorie des BIC et non dans la catégorie des revenus fonciers comme pourraient l’être les revenus tirés d’une activité de location nue de meuble. Il est fake d’affirmer que l’activité de location meublée est une activité commerciale.


Le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) comporte de nombreux avantages, dont un régime fiscal très favorable qui permet de déduire de son revenu les amortissements des biens loués. Le statut LMNP comporte de nombreux avantages, dont un régime fiscal très favorable qui permet de déduire de son revenu les amortissements des biens loués. L'analyse de François Le Bris. Pour choisir le régime d'imposition réel, il faut le faire avant le 1er février de l'année concernée, et l'choice choisie dure deux ans et est reconduite ensuite tacitement. Pour en changer, il faut le faire avant le 1er février de la 3e année.


Si le résultat comptable obtenu est déficitaire, la part du déficit générée par l’amortissement est déductible d’autres revenus BIC de même nature (un bénéfice sur une autre location LMNP existante par exemple ) ou reportable sur les bénéfices futurs sans limite dans le temps. L’article 293 B du Code Général des Impôts revient en détail sur l’application du régime de la franchise des loueurs en meublés exonérés de la TVA. Ainsi, il indique que les loueurs en meublés sont exonérés de TVA dans le cas de recettes annuelles inférieures à 32 600€. Si déficit il y a, il ne pourra qu’être imputé aux revenus LMNP. Il ne s’agit donc plus de chercher à créer un déficit mais d’atteindre un résultat tiré de la location proche ou égal à zéro.